Actualités

E-Valley : le permis de construire est déposé

E-Valley : le permis de construire est déposé 

e-valley-osartis_1.jpg

Ce vendredi 23 février, à la mairie d’Épinoy, David Taïeb, président de BT Immo Group, a déposé le permis de construire du projet E-Valley à Gilbert Théron, maire, en présence de Pierre Georget, président de la Communauté de communes Osartis-Marquion, et François-Xavier Villain, président de la Communauté d’agglomération du Cambrésis. Une étape majeure dans la concrétisation de ce projet d’envergure européenne, initié en 2014.


Un chantier d’envergure européenne

e-valley-osartis_4.jpg

La machine est lancée : le territoire d’Osartis-Marquion poursuit son développement à travers la concrétisation d’un projet économique de dimension européenne. Initialement présentée en 2014 sous le nom de projet Narval, l’idée de l’investisseur David Taïeb est de transformer l’ex-base aérienne 103 en un parc e-logistique innovant, le plus grand d’Europe : E-Valley.


Depuis que le patron de BT Immo Group, soucieux de « ne pas prendre sur les terres agricoles », a jeté son dévolu sur cette friche de 320 hectares au nord de Paris, proche des autoroutes A2 et A26, la Communauté de communes Osartis-Marquion, consciente  de l’intérêt majeur de ce projet, s’est pleinement mobilisée pour sa réussite dans les meilleurs délais, avec ses partenaires, la région Hauts de France, la préfecture du Pas-de-Calais... La reconversion de la BA 103 avait été inscrite comme un projet économique majeur dans le schéma de cohérence territoriale d’Osartis-Marquion, approuvé en 2013. 

La plus longue étape précédent la concrétisation du projet a été l’acquisition des terrains, cédés par l’État le 18 avril 2017. Osartis-Marquion, forte de son expérience en matière de développement économique, a fait montre de sa grande réactivité, qui a permis (avec la Communauté d’agglomération de Cambrai, propriétaire d’un tiers des terrains) de conclure la promesse de vente avec le porteur de projet le 7 juillet 2017, soit moins de trois mois après la cession des terrains.


Pôle d’excellence de la e-logistique

e-valley-osartis_5.jpg

Ce coup d’accélérateur dans la concrétisation du projet a permis de lancer, à l’été 2017, les opérations de déminage et de fouilles archéologiques préventives sur le site, où toute activité militaire a cessé en 2012. Une fois l’instruction du permis de construire achevée, E-Valley va entrer dans la phase chantier. David Taïeb a en projet la construction de 700 000 m2 d’entrepôts dédiés au e-commerce. Un marché innovant, pour un concept qui l’est tout autant : tous les services dédiés aux professionnels de la vente en ligne seront concentrés sur place, du centre de tri postal aux hôtels et restaurants… En somme, un « village » de la e-logistique est sur le point de voir le jour sur le site de l’ex-BA 103. Une reconversion « high tech » qui sera une vitrine pour le territoire, où seront créés, à terme, 1 300 emplois. Un véritable pôle d’excellence pour la filière e-logistique.


Prochaines échéances


David Taïeb a annoncé les prochaines phases qui métamorphoseront le site :

  • La dépollution pyrotechnique sera achevée en février  ;

  • La pose de la première pierre est prévue avant la fin d’année 2018 ;

  • La première activité sur le site sera lancée fin 2019.

  • La nature des premières activités : trois entreprises se sont montrées intéressées par 200 000 m2 d’entrepôts, dont une qui vend des produits pour enfants sous licence, les autres pratiquant le commerce hybride (magasin et web). À terme, E-Valley créera 1300 emplois.

Cadre

Toute l'actualité

Lien cliquable - Contactez nous