L’équipe cours d’eau de la Communauté de Communes veille à l’entretien des milieux aquatiques, à la prévention des inondations et à l'entretien des sentiers de randonnée. Ce patrimoine naturel est de plus un véritable atout pour le territoire, en matière de cadre de vie et de tourisme vert.

Carte des cours d'eau communautaires

Consulter
Taille: 1.68 Mo Extension: pdf

Le service Environnement entretient les cours d'eau communautaires.

Qu'est-ce que la compétence GEMAPI ?

La gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI) est une compétence confiée, à partir du 1er janvier 2018 aux établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre (métropoles, communautés urbaines, communautés d’agglomération, communautés de communes).

La compétence GEMAPI comprend quatre grandes missions :
•    L’aménagement d’un bassin ou d’une fraction de bassin hydrographique.
•    L’entretien et l’aménagement d’un cours d’eau, canal, lac ou plan d’eau, y compris les accès à ce cours d’eau, à ce canal, à ce lac ou à ce plan d’eau.
•    La défense contre les inondations et contre la mer.
•    La protection et la restauration des sites, des écosystèmes aquatiques et des zones humides ainsi que des formations boisées riveraines.
(Article L.211-7 du Code de l’Environnement)
Si la compétence obligatoire GEMAPI est limitée à ces quatre missions, il peut être pertinent d’intégrer à ce périmètre de compétences une ou plusieurs des autres missions décrites à l’article L.211-7 du Code de l’Environnement en fonction des enjeux du bassin, notamment "la maîtrise des eaux de ruissellement et la lutte contre l’érosion".

Après le violent orage du printemps 2020.

La lutte contres les crues et les inondations

Premier risque naturel en France en termes de dommages occasionnés, les inondations sont aggravées depuis des décennies par toute une série de facteurs qui limitent les possibilités d'infiltration. 
L’imperméabilisation des sols, notamment en raison de l’urbanisation, la suppression des haies, le remembrement agricole, l’augmentation des surfaces des parcelles cultivées, la rectification et la chenalisation des cours d’eau et le drainage accélèrent le transfert de l’eau depuis l’amont vers l’aval.

Les solutions pour limiter l'érosion des sols

Fin du carousel

Les différents cours d’eau communautaires

Fin du carousel